Batman Reborn RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier
Si toutefois vous avez des questions à poser sur quoique ce soit concernant le forum, les invités peuvent les poser ici: Partie des Invités

Partagez | 
 

 Le Cinéma, parlons-en...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Lun 18 Avr - 20:52

Hier soir je suis allé voir Sucker Punch, qui est le film le plus incohérent que j'ai jamais vu. Ce n'est même pas de l'incohérence, mais plutôt de l'acohérence. Chercher du sens à ce film, c'est une perte de temps et un bon moyen pour devenir fou.
La frontière : réalité, fantasme, délire au sein du délire, est inexistante, Snyder juxtapose juste des scènes les unes à côté des autres.
Les scènes de combats, sont même pas belles ! Alors, les décors sont sympa, les méchants ont de la gueule, mais en elle même, les chorégraphies sont pourries, ça se passe trop vite, on comprend rien, on apprécie même pas.
Alors certains diront que la Bande Son est quand même coöl, mais même pas en fait. Des titres rocks repris par des voix d'émos, pour te forcer à dire "ouais, la vie c'est trop ouf! Han j'suis dark moi" (genre : Sweet Dreams, Where is my mind, et un mix de Queen totalement hors de propos).

Bon, en bon mâle que je suis, les actrices sont effectivement plutôt sympa à regarder. Mais là encore, Snyder foire complétement son truc : même pas un ambiguïté sur la sexualité, (le cul est présent certes, mais en général quand un homme entends : 'spèce d'orphelinat de filles, cabarets, prostitution" ... sont esprit imagine plein de choses dans le dedans de sa tête. Mais là même pas !!!

Donc, revenons en maintenant sur les délires dans le délire : sans aucun sens, grossiers, réunissant plusieurs touches pour séduire davanatge : manga/samourai, Nazis/morts vivants, Dragon/orck ... mais alors pour expliquer le pourquoi du moment, il faut être sous prod, ou cinglé.
La fin ne conclut même pas ce que le début annonçait
(parlons du début, un espèce de mauvais clip de mauvais groupe à la slipknot par exemple).

Donc, ce que je retiens du film c'est Sweet Pea qui est très jolie, et le Memphis : le diner américain dans lequel on est allé manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Mar 19 Avr - 4:44

Je viens de voir Sucker Punch...J'ai perdu 110min de ma vie à regarder ce substitut de film.
Revenir en haut Aller en bas
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Sam 30 Avr - 1:24

Je n'aurais donc rien perdu à ne pas aller voir ce film qui se fait critiquer par tout le monde ou presque.


Pour ma part, j'ai - et de loin! - préférer regarder une oeuvre de Stanley Kubrick: Orange Mécanique, ou Clockword Orange en VO.

Je connaissais pas ce film du tout, j'avais vaguement aperçut son protagoniste çà et là dans des séries et sur des produits dérivés mais jusqu'à hier, je ne savais vraiment pas de quel film ce type sortait. Et pourtant, on a sûrement tous déjà aperçut Alex, adolescent anglais obsédé par le sexe et ce qu'il nomme l'"ultraviolence". C'est un type en apparence banal quoiqu'un peu excentrique pour un ado qui sort la nuit, habillé de blanc et portant un chapeau melon noir pour s'assortir à ses droogies (sa bande de potes). Il est aussi caractérisé par son oeil droit sur lequel il met des faux-cils. Le personnage est bizarre, très bizarre car bien que fanatique de la violence, il est aussi passionné par Beethoven.
Mais si le film retraçait simplement son train-train quotidien, naviguant entre le "club" où il rejoint ses potes et les victimes qu'ils frappent et violent à mort, on finirait par s'en lasser. Le film va plus loin que ça à tel point qu'Alex finit en prison où il teste une nouvelle méthode pour le coup ultraviolente qui consiste à "guérir" les prisonniers pour en faire des gens sains et aptes à rejoindre la société.

J'aime ce film. Un peu osé parfois mais au moins, on voit tout de suite quel genre de type est Alex et à quel point il peut être... dérangé. Je le conseille vivement quand on est insomniaque et qu'on a plus de 16 ans ou moins, j'm'en tape, c'est votre vie. Il est bien à voir ne serait-ce que pour comprendre le terme d'ultraviolence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey Wright/Dark Crusader
Gant Noir
Gant Noir
avatar

Messages : 110
Dollars : 140
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 27

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Sam 30 Avr - 1:51

J'en avais entendu parler d'Orange Mécanique, mais là j'ai enfin une analyse un peu plus fournit que "C'est trop dla balle" ou encore "C'est trop violent Yallah" ( oui j'habite en banlieu ).

Moi, j'ai surtout perdu mon temps à voir "Le Chaperon Rouge".

En résumé, c'est du sous Twilight ( ce qui n'est pas bon en effet ), le film se vaut gothique, dérangeant comme le compte original ( qui si on regarde bien, montrait le terme de l'inceste entre le père et sa fille de façon métaphorique ), mais les scènes qui s'ensuivent sont soit cucul au début ( tient, on retrouve le coup des deux amants, quel coïncidence... ) soit juste stéréotypé avec un mec hyper fanatique qui ne torture pas comme on torturait réellement les sorcières au Moyen Age ( c'est pas assez kikinou ), lui pour torturer les gens, il les enferment dans un éléphant en métal et les font cuir. Y'a aussi le coup de la meilleure copine traitresse et de la copine salope ( qui sera finalement très gentille... j'en ai pleuré des larmes de sang et je suis encore mort durant 1 minute suite à cette scène ).

Y'a aussi les cadavres du sois disant loup garou qui sont pas dévoré, ça non, ils ont juste une très vilaine griffure ( oui le Loup est Skyzo, il se prend pour un tigre à ses heures perdus ).

Enfin bref, meme si c'est un film divertissant pour sa betise, je ne m'attendais pas à mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brown [hrp]
Membre non-joueur


Messages : 937
Dollars : 310
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Sam 30 Avr - 2:15

Notre harley Quinn avait faite une critique du petit chaperon rouge dans le topic bla bla en tous-genres. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey Wright/Dark Crusader
Gant Noir
Gant Noir
avatar

Messages : 110
Dollars : 140
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 27

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Sam 30 Avr - 2:23

Pas ma faute si elle s'est trompé de sujet namého !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarecrow
Indépendant
avatar

Messages : 97
Dollars : 110
Date d'inscription : 23/12/2010
Localisation : Dans tes cauchemars

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Mer 18 Mai - 5:47

Devinez qui s'en revient des mers du globe?

Je ne pouvais pas râter Pirates des Caraïbes 4, même si j'en attendais assez peu de ce film. (Déjà que je suis pas loin de râter Thor....)

Pour tout dire, je me suis bien éclaté devant. Bon, ça reste le 4ème opus mais je m'attendais à bien pire. Déjà, les sirènes je les trouve cool. Oui, vous avez bien lu, je les trouve cool. Sans être géniales non plus, ça reste des persos sympas même si, à force d'en parler dès le début du film, on aurait tendance à espèrer mieux. Mais ça a donné un petit boost sympa au film sans exageré trop le mythe.
Mais le meilleur de tous, le best of the world, celui que j'ai venèré jusqu'à la fin du film, c'est *ta da da daDA*: Barbe Noire. Il a un style bien à lui qui déchire tout, et son bâteau, p*tain son bâteau.... I love you . J'envisage de lui subtiliser, je cherche un plan d'action pour le moment.
La musique (oui, parce que je m'intéresse beaucoup aux musiques de films, surtout dans le cas présent vu qu'elle est signée Zimmer), je dois bien avouer que certaines chansons sont en fait exactement les mêmes que dans les autres films. Mais bon, ça c'est parce que c'est LE thème de la saga.
L'histoire maintenant. Que dire?... Comme dans tous les films, absolument tous les personnages (gentils, méchants, branleurs qui débarquent sans prévenir, et donzelles à sauver) cherchent le même truc en même temps. Normal, sans ça, on aurait pas de films. En l'occurence, c'est "Tous à la fontaine de jouvence!". L'idée est pas mal mais... mais non en fait, c'est râté parce qu'on dirait que tous les persos sont embarqués sans aucun but précis à la recherche de cette fameuse fontaine. D'accord, j'exagère. Y'a qu'une seule des sirènes qui y est embarquée de force. Non mais sinon, à part deux personnages, les autres cherchent la fontaine juste comme ça, pour le délire. En tout cas, c'est l'impression que ça m'a donné.


Petit spoiler:

Y'a un plan que j'ai adoré par dessus tout, et avec les sirènes, parce qu'elles bouffent un type en l'entrainant sous l'eau et y'a un flot de sang qui remonte... Je ne vous dit que ça. Ca fait un peu les Dents de la Mer mais on s'en plaint pas.


Voilà en somme ce que j'ai pensé de ce film. Mieux que ce à quoi je m'attendais sans pour autant surpasser le premier que je considère comme le meilleur. Mais bon, je le trouve moins râté ou au moins au même niveau que le 3ème.
Un film cool mais un poil répétitif quand on a déjà vu le Capitaine Jack Sparrow (on peut pas faire une critique de ce film sans le citer, pas vrai?) à trois reprises.


Et je fais ici même le serment que je trouverais un foutut moyen pour voir Thor en 3D! (Ou au moins en 2D....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brown [hrp]
Membre non-joueur


Messages : 937
Dollars : 310
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Dim 22 Mai - 10:37

Bon je viens de revenir de Pirates des Caraïbes 4 et voici mon impression:

Plus de points négatifs que de positifs alors je vais commencer par les Négatifs: (les critiques sont en spoilers et révèlent des scènes du film, vous êtes prévenus)

Spoiler:
 

On va passer maintenant au points positifs:

Spoiler:
 

Voilà tout ce que je peux dire sur ce film mais une chose est sûre pour moi: un 5e est prévu car les interrogations dans ce film comme le missionnaire et la sirène et la situation des autres personnages font sous-entendre qu'il y aurait encore un autre film: même la petite scène après le générique de fin le confirme.
Tiens tant que j'y pense, des rumeurs courent auquel Depp aurait signé pour 7 films des Pirates des Caraïbes: info ou intox ? Rolling Eyes

Alors Pirates des Caraïbes 4 vaut-il le coup ? difficile à dire car cela dépend de ce que vous attendez, vous de ce film. Moi j'ai attendu les Sirènes, j'ai été déçu de la sous-exploitation de ces créatures, merde. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Dim 22 Mai - 22:22

Bordel, y avait une scène après le générique?! Merde, j'ai attendu et j'ai rien vu! Cinéma de merde!

Bon je spoile pour répondre à Brown, vous êtes au courant.

Les sirènes ne servent à rien, c'est vrai. Et Sirena c'est un vrai cas. Déjà merci le trou du fion pour le nom, du moment qu'il peut se la faire, il s'en fout du nom mais elle ferait mieux de se taire parce que l'intonation pue. On dirait une gamine qui boude et grommelle.
Mais à la fin, moi j'en conclues qu'il acquiert la capacité de respirer sous l'eau puisqu'elle l'a embrassé. Y a fallut que j'explique ça à ma pote (blonde)qui n'avait pas compris non plus. J'admets que c'est pas évident pour les blondes (ouh la vanne pourrie...).
(On est loin du vrai mythe....)
Les Espagnols on a juste envie de les tuer.
Cruz a pas l'air trop cruche, moins que la poiscaille en tout cas mais bon, même sans le savoir, on peut le deviner qu'elle avait un "problème" au niveau du ventre.
Par contre Barbossa, ils l'ont ruiné. Le style "corsaire pour ne pas vous déplaire" c'est tellement craignos quand on l'a vu en pirate maudit dans le premier....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brown [hrp]
Membre non-joueur


Messages : 937
Dollars : 310
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Dim 22 Mai - 23:52

Ouais, à l'avenir, je serais plus prudent pour le prochain film qu'ils feront (Rob Marshall, t'as encore du boulot).
Mais en y repensant, c'est vrai que l'actrice Astrid, elle est mignonne, ça je l'admets mais ses répliques, c'est craignos: si on devait la revoir (pareil pour le missionnaire), elle a intérêt à mieux travailler (idem pour le missionnaire qui, avouons-le n'a servi que de Orlando Bloom Bis mais en moins réussi et beaucoup plus absent.)
En gros, ces deux-là, c'est will Turner et Elizabeth swan bis; les deux seuls qui s'en battent de la fontaine comme tu l'a dite auparavant

Et pour la scène de fin elle est en spoiler:
Spoiler:
 

Alors à l'avenir Rob devrait travailler un peu plus les sirènes déjà (a moins qu'il trouve un autre truc après les pirates squelettes du 1, le hollandais volant et le kraken du 2 et 3 et les sirènes du 4.)
Oh merde, je pense à un truc maintenant: j'imagine Pirates des Caraïbes 5: le triangle des Bermudes.
Si ca se trouve, ce sera ça, je suis un visionnaire Laughing

Maintenant je peux me lancer dans mon article sur les sirènes et crois-moi, la version cinoche, ça va chier dans le ventilo. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Lun 23 Mai - 6:49

Ils sont pire que Will et Elizabeth, bien pire.

Va falloir que je fasse quelques recherches sur le net pour trouver cette fameuse séquence d'après générique. Ca m'étonnait aussi qu'ils en aient pas mis pour celui-là exceptionnellement.
Le vaudou de Barbe Noire, encore un bon point pour lui. Voodoo wins.

Si le triangle des Bermudes est le sujet principal du prochain film, je te paye un coca (j'aime pas le coca...). Sachant qu'ils ont déjà tout fait à part Bob l'Eponge et ça, j'avoues que ce serait pas étonnant. Mais je reste sceptique et je les sens bien sortir un truc encore plus barré que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Falcone
Famille Falcone
Famille Falcone
avatar

Messages : 484
Dollars : 1053
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Manoir Falcone ou Industries Mario Importations.

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Ven 3 Juin - 1:06

Bon, depuis un long moment, je me met à re-mater des vieux films, des vieilles séries et à jouer aux Jeux rétros. En matant des vidéos disney, je suis tombé sur plusieurs commentaires parlant d'un nouveau film Disney de prévu et qui est basé sur Maléfique: la méchante principale de la Belle aux Bois dormant. Je décide de regarder sur le net pour voir si c'est vrai ou pas et résultat.... C'est vrai: un projet Disney nommé Maléficient serait en cours et à l'origine Tim Burton devait être le réalisateur mais suite à des différents et en rapport avec Alice aux Pays des Merveilles, Burton laisserait tomber le projet et les studios Disney serait à la recherche de son remplaçant: des bruits courent sur celui qui a réalisé les derniers Harry Péteur (Pauteur: ouais j'aime bien écrire son nom comme une manche. Razz )

Citation :
La belle au bois dormant racontée du point de vue de la reine maléfique ? Ce sera dans Maleficent. Avec ou sans Tim Burton ?



Début janvier, un bruit circulait avec insistance : Disney voulait déjà rempiler - après Alice au pays des merveilles - avec Tim Burton pour Maleficent, un contre-point à La belle au bois dormant où l’histoire serait racontée du point de vue de la reine maléfique. Le film vient d’obtenir le feu vert du studio, qui a demandé à Linda Woolverton, la scénariste d’Alice de retravailler le scénario, notamment pour revenir sur les jeunes années de la reine et ce qui l’a mené à autant haïr le reste du monde ou sur sa capacité à se transformer en gigantesque dragon. En revanche, plus un mot pour le moment sur la présence de Burton à la réalisation. On peut supposer qu’avec le faramineux score d’Alice… (plus de 570 millions de dollars/monde en moins de trois semaines), Disney sera ravi de le refaire travailler, mais reste à savoir quand Maleficent pourrait se glisser dans l’agenda, sur le point d’exploser, du metteur en scène.

Cette info date du 25-03-2010:
http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Maleficent-c-est-parti-pour-la-version-decalee-de-La-belle-au-bois-dormant-2269864

Pour voir celle où Burton laisse tomber le projet c'est plus bas:

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18604235.html

Si vous lisez bien la news, Angelina Jolie serait de la partie (ou pas).

Que penser de ça ? Euh....difficile à dire sur ce projet prévu mais j'ai bien peur qu'ils foirent le personnage en question. Neutral (avis du 1er coup d’œil.).
Décidément, Disney semble vouloir faire plein de trucs en peu de temps: bon ou mauvais signe ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Ven 3 Juin - 4:24

Ca doit être une période spéciale pour les nostalgiques parce que moi j'ai regardé 3 Burton et 2 Disney rien que depuis mercredi. Razz

Je vois mal Burton, Le Meilleur de tous les réalisateurs du monde, faire un film sur un méchant de l'univers Disney, surtout quand il s'agit de Maléfique qui, selon moi, n'est pas super intéressante à traiter (Ah que je suis méchante, je vais tuer la jolie princesse. Je fais peur. Ouh...). Ca lui ressemble pas. Mais bon, il s'est vendu à Disney, il va payer sa retraite et se retirer du métier d'ici peu je paries alors il en a probablement rien à faire des vieux fans de son univers qui meurent d'envie de revoir, ne serait-ce que dix secondes, d'un court-métrage aussi glauque que Vincent ou aussi bien réussit que Beetlejuice.

Mickey, si tu lis ces mots, sache que je te hais, toi et tous les projets maléfiques que tu as pour Marvel et pour Burton. Very Happy T'aurais dû te contenter de maltraiter ces trois *biiip* de jonas merdeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Falcone
Famille Falcone
Famille Falcone
avatar

Messages : 484
Dollars : 1053
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Manoir Falcone ou Industries Mario Importations.

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Ven 3 Juin - 6:42

Tu apprendras que ma période Nostalgique est chronique et commence à partir de Mi-avril et qui dure jusqu'à la fin de l'été déjà.
Et en parlant de Tim Burton, je cherchais le nom de son prochain film dont il devait "en théorie" traiter en plus de maléficient et je tombe sur une info en rapport avec Pirates des Caraibes 4 pour le prochain:

Citation :
La qualité médiocre du film et l'accueil froid de la critique n'ont rien changé, le quatrième film de la franchise Disney cartonne. C'est comme cela. Pirates des Caraïbes, la Fontaine de Jouvence a déjà rapporté des centaines de millions. Alors forcément, avec une telle réussite, il est impensable de ne pas capitaliser dessus. Ainsi, un cinquième film est d'ores-et-déjà en préparation.
Si la super star de la série, Johnny Depp alias Jack Sparrow, devrait effectivement rempiler (il a demandé un peu de temps entre les deux films), il n'en sera pas forcément de même pour le réalisateur Rob Marshall, qui n'a toujours pas révélé ses intentions. Ainsi, selon CinemaBlend, la firme aux grandes oreilles a déjà dressé une liste de réalisateurs a même de le remplacer en cas de désistement. Figurent notamment sur cette liste : Tim Burton (qu'on ne présente plus), Sam Raimi (idem), Chris Weitz (Twilight II), Shawn Levy (La nuit au musée), et Alfonso Cuaron (Les fils de l'homme).


Forcément, la perspective de voir des metteurs en scène aussi doués que Burton, Raimi ou Cuaron à la barre de Pirates des Caraïbes 5 est réjouissante, même si l'univers de la saga épouse mal l'esthétique habituelle du premier nommé. Reste à savoir ce qu'ils en pensent...

http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/news/pirates-des-caraibes-5-tim-burton-ou-sam-raimi-a-la-barre-6516992-760.html

Et voilà la news pour le prochain film de Burton:
Citation :
A l'instar de nombre de ses pairs, Tim Burton a cédé à l'appel de la technologie 3D ; le résultat a donné naissance à Alice au pays des merveilles et a remporté près d'un milliard de dollars à Disney. Pour autant, cela ne veut pas dire que le cinéaste le plus gothique d'Hollywood utilisera la 3D à tout va. Ainsi, il a annoncé, non sans fierté, que Dark Shadows - son prochain film, toujours avec Johnny Depp - n'offrira ni profondeur ni jaillissements faisant mal à la tête. Et comme il est actuellement en plein tournage, il ne reviendra probablement pas sur sa décision.
Quand on lui demande si Dark Shadows sera en 3D, Tim Burton répond, « Je n'ai pas prévu ça. J'ai adoré faire Alice en 3D. Freankeweenie devrait être en 3D. En général, les gens détestent ou plébiscitent la technologie. Je pense qu'on devrait avoir le choix. On ne doit pas être forcé. D'un autre côté, c'est super bien. Parfois, ça ne l'est pas. » En gros, Dark Shadows se reposera sur son casting ahurissant - Helena Bonham Carter, Eva Green, Michelle Pfeiffer, Chloe Moretz, Bella Heathcote, Jonny Lee Miller and Jackie Earle Haley - pour marcher. A l'ancienne en somme.

http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/news/dark-shadows-pas-de-3d-pour-tim-burton-6516694-760.html

Pour maléfique de Disney, apparemment Angelina Jolie aurait le rôle (toujours en théorie).
Quand à Burton pour son prochain film, moi je dis enfin un réalisateur intelligent qui va pas mettre la 3D à tout ses films (James Cameron, je te hais avec ton Avatar: a cause de toi, la 3D va nous casser les burnes.) Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Ven 3 Juin - 7:00

Au risque d'en décevoir plus d'un, les rumeurs concernant Burton aux commandes pour un Pirates des Caraïbes avaient déjà été lancées pour le 3ème volet. On y croyait tous et on croit encore tous à la possibilité pour que le génie du cinéma remonte le niveau de ces films mais sincèrement, j'en doute.

En fait, le problème avec Pirates des Caraïbes c'est que maintenant que c'est assez connu, même si tu sais que le film sera pourri jusqu'à l'os vu que c'est le énième épisode, tu vas le voir quand même. Donc ils se font de la thune chez Disney et nous on l'a bien.. enfin bref, on se fait ridiculement avoir par le Big Boss Disney.

Par contre c'est vrai que ça fait plaisir de savoir que Burton ne va pas surexploiter la 3D. (Cameron, on aura ta peau.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brown [hrp]
Membre non-joueur


Messages : 937
Dollars : 310
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Dim 3 Juil - 10:59

Bon, je viens du cinoche pour aller voir le film Les Tuches réalisé par Olivier Barroux avec Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty.

Franchement ? J'ai rigolé du début jusqu'à la fin tellement la famille est cruche, chaque membre étant vraiment particulier: une famille de chômeurs, un père trop fière d’être chômeur et donc de pas payer, un repas qui se compose toujours soit de gratins, soit des frites ou bien soit les deux le week-end et j'en passe.
Un soir, ils gagnent plus de 100 millions d'euros au loto et décide de vivre à monaco, là c'est un tout autre univers qui s'ouvre à eux.
"Ils ont tuchés le gros lot, monaco aussi."

Ensuite le choc des cultures entre la culture monégasque et la culture de village donc deux états d'esprits différents et c'est sur ça que le film va se baser et on en rigole bien.

Qui dit Olivier Barroux dit forcément Kad Mérad, son vieux pote fait une apparition dans le film en plus de Pierre Bellemare; oui oui, pierre Bellemare est dans le film pendant un court temps.
Jean-paul Rouve et isabelle Nanty sont tous les deux supers dans leurs rôles respectifs et pour passer un bon moment de franche rigolade, ce film vaut le coup: vaut-il le coup d'être revu une 2e fois ? je ne pense pas car la 1ere fois est toujours la bonne, après la seconde, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Two-Face gang
Two-Face gang
avatar

Messages : 409
Dollars : 530
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 62
Localisation : T'as vraiment aucune raison de le savoir

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Jeune Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Mer 10 Aoû - 6:03

En attendant le long métrage sur Captain America, je vous propose un petit "voilà ce que j'en pense" de la dernière production cinématographique de DC Comics: Green Lantern.

Alors oui, c'est Reynolds qui a le rôle principal donc non, je ne vais pas critiquer le seul type dans l'histoire des grands écrans à avoir incarné Deadpool. Sur ce, la suite.

Comme d'hab', je suis aller voir ce film pour la sortie (donc aujourd'hui) mais pas en 3D. Mais sincèrement, si je devais le recommander, je conseillerais vivement de se payer une séance en 3D. Certains passages méritent d'être vus et vécus en 3D comme les chutes, les passages aériens, les projectiles lancés vers la caméra. Franchement, ça doit valoir le coût et si le cinéma de mon bled se décide à le passer en 3D (oui parce que nous avons enfin la 3D), je retournerais bien le voir.

La musique est signée James Newton Howard. Alors il me dit vaguement quelque chose de nom mais sans plus. La BO est bonne sans être excellente. Elle nous met dans le trip sans jamais devenir une expérience sonore (c'est pas du Daft Punk, ni du Elfman, ni du Zimmer, mais c'est cool).

N'ayant jamais lu les BDs de Green Lantern (mais j'essayerais bien maintenant que j'ai vu le film), je ne peux pas dire si le scénario était proche ou non du comic mais il m'a semblé très fidèle à l'univers DC donc sur ce point, je pense que c'est correct.

Avatar. Ce mot en dit long, pas vrai? Ca a marqué une ère nouvelle: celle de la 3D. Green Lantern le film n'aura pas fait exception à la règle et utilise ce procedé un max! Les costumes, les aliens, les planètes, tout y passe. Après, c'est pas non plus dégueulasse. La 3D est pas mal même si le costume de la Lanterne en 3D... Je pense que c'est un peu trop mais ça rendait pas mal quand même.

Revenons-en aux acteurs. Reynolds joue bien son rôle mais je dois bien admettre que du début à la fin, ça m'a fait bizarre de voir le même type jouer à la fois un anti-héros Marvel et maintenant un héros DC. Mais c'est un détail. Mais le personnage lui va bien, autant dans les moments comiques que dans les situations plus dramatiques.
La donzelle du film, j'en parlerais pas. C'est toutes les mêmes et je les trouve toujours gourdes.
Le méchant lui je l'ai trouvé très bien joué. L'acteur était vraiment dans son personnage et ça se ressentait. Mais comme tout bon méchant de comics, il se fait déglingué la tête par le héros, comme toujours.
Donc on a un méchant mais on a aussi une... chose supra-méga-maléfique pas mal mais selon moi trop passive dans le film.


Maintenant je spoile pour les détails.

Spoiler:
 

Et voilà tout.
En résumé, Green Lantern sans être un film monstrueusement magnifique à voir absolument est un comic-film très sympa à aller voir même quand on est pas un fan absolu de la Lanterne. On en ressort pas avec une nouvelle conception du monde mais on se dit tous à la sortie "J'aurais voulut que ce soit moi" parce que c'est ça qui est génial chez Green Lantern et que tout le monde, réalisateur, fans, acteurs (Reynolds), trouvent super: Hal Jordan est un type normal choisit pour son courage mais qui reste un mec tout à fait banal comme n'importe quel autre humain.


Et en passant: forcez-vous si vous aller le voir à rester après le générique. Y'a une petite scène bonus qui est sympa à voir.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarecrow
Indépendant
avatar

Messages : 97
Dollars : 110
Date d'inscription : 23/12/2010
Localisation : Dans tes cauchemars

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Lun 22 Aoû - 6:20

Comme promis, nouvelle critique cinéma de la part de... Scarecrow (oui, je varies pour éviter le double-post).


Aujourd'hui, je propose ce que j'ai pensé du film sortit du concurrent direct de DC: Captain America: First Avenger.

On a eu Thor précédemment (j'en parlerais pas puisque je ne l'ai toujours pas vu), on aura prochainement un film sur les Avengers alors il fallait bien qu'on nous sorte un film sur l'un des plus vieux et des plus connus (quoique, je ne suis plus vraiment sûr de ça) héros de comics. Pour situer un peu, le film retrace la vie de Captain America entre le moment où il n'est pas le captain et le moment où il sauve le monde en étant le captain. Je dois bien avouer qu'avant ce film, je ne connaissais rien de l'épopée "Captain America". Je n'avais absolument aucune idée de la façon dont il était devenu un héros. Mais c'est un film basé sur un comics, un Marvel, et un autre type en collants que j'avais envie de voir sur grand écran.

Vous vous en douterez, je suis allé le voir en 3D. Et évidemment (car Jonathan Crane est quelqu'un de terriblement chanceux), ça ne servait pas à grand chose. De tout le film, le seul moment où j'y ai cru c'est quand il lançait son bouclier en direction de l'écran (et encore, ça n'est arrivé qu'une fois). En passant, quelqu'un a-t-il un ciné près de chez lui où il faut ACHETER (pas louer) des lunettes 3D pour aller voir un film? Sérieusement, je crois que le cinéma de mon bled est le seul sur Terre à faire ça. Bref, la 3D, c'est cool mais à force d'en foutre à tous les films, on finit comme moi par ne JAMAIS aller voir les bons films en 3D pour mieux louper ceux qu'il aurait fallut voir avec des lunettes.

Du côté du scénario, rien à redire. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du film avec un monde en guerre (oui, c'est les années 40 tout ça) et des jeunes recrutés pour aller sur le champ de bataille chaque jour. Parmis eux, on retrouve Steve Rogers, gringalet voulant à tout prix rejoindre l'armée et donner sa vie pour son pays. Mais, et là est toute l'intrigue, personne n'accepte de le prendre. Il est faible, a une santé de nerd, et malgré sa motivation au combat, personne ne le croit capable de tenir plus d'une heure dans la bataille. Selon moi, on retrouve ici le même principe du jeune adulte banal et rejeté de tous dans le même genre (mais vraiment tout pareil) que Peter Parker aka Spidey. Mais ça, c'est pas nouveau.

Les personnages maintenant. Alors même si j'ai trouvé Captain America moins réussit que Green Lantern, c'est un perso auquel on peut presque s'identifier et on ressent bien ce qu'il vit.
Spoiler:
 
On s'en doute, il y a une histoire d'amour comme dans tous les films de super-héros. Ici, pas d'exception et on devine vraiment dès les dix premières minutes avec qui le héros de l'Amérique va finir.
Spoiler:
 
Le méchant je l'ai trouvé... bien et dégueulasse. En fait, j'ai eu envie de le détester dès la première seconde alors je suppose que c'est un antagoniste réussit.
Spoiler:
 

A propos de la musique... Et bah j'ai beaucoup aimé. J'ai trouvé que chaque séquence se fondait très bien dans le thème notamment avec une sorte de tambour qui faisait tout de suite pensé à la guerre, tout ça (oui, je n'y connais rien en instruments de musique alors j'explique comme je peux).


En bref, Captain America est un bon film un peu répétitif de la lignée Marvel. Mais il reste sympa à voir, même si je persiste à dire que la 3D est purement inutile. Après, je pense que le mieux pour aller le voir, c'est de ne pas trop connaître les autres héros Marvel (qui se ressemblent tous) ou d'être fan du Captain. Mais si vous êtes amateur de films sur les super héros bien clichés (comme moi) ou des années de guerre, ce film vous plaira très certainement. Malgré ça, si je devais le mettre dans une liste avec les autres films Marvel, je crois qu'il finirait derrière la trilogie Spidey et probablement devant certains X-Men.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Falcone
Famille Falcone
Famille Falcone
avatar

Messages : 484
Dollars : 1053
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Manoir Falcone ou Industries Mario Importations.

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Ven 16 Sep - 7:02

Je le fais ? je le fais pas ? je le fais ?

Allez je le fais.

Mes amis, vous qui pensiez connaître votre famille, vous avez sans doute pu avoir obligatoirement un de vos proches qui s’avère être chiant (c'est le cas avec moi pour certains proches). Hé bien, je vais vous montrer un vieux film sorti en 1990 qui vous fera revoir vos relations avec vos proches chiants.
Laissez moi vous présenter.....Tatie Danielle.

Alors qui est Tatie Danielle ? C'est un film français sorti en 1990 et réalisé par Etienne Chatilliez et dont le film est centré autour de ce personnage: une vieille dame nommé Tatie Danielle.

Vous me répondrez: et alors ?

Et alors ? Cette tatie danielle est une tatie assez particulière: elle est chiante dans tous les sens du termes, ce qui signifie qu'elle est odieuse, mesquine, voleuse, menteuse, capricieuse et j'en passe....
C'est une femme veuve qui a une domestique pas loin du même age qu'elle (Danielle en a 82 et sa domestique 75 ans) et lui en fait voir de toutes ses couleurs. Suite à la mort "accidentelle" de sa domestique, Danielle décide d'aller voir le reste de sa famille pour continuer à faire chier son monde. C'est le caractère du personnage principal qui fait la force de ce film: comment imaginez une vieille femme comme ça ? bon bien entendu, le film date un peu et ça on peut le remarquer au niveau des coupes de cheveux et des habits de certains personnages mais malgré cela: le film reste drôle avec toutes ses situations auquel on n'y penserait même pas.
Par ailleurs le synopsis le dit déjà:
Citation :
Vous ne la connaissez pas encore, mais elle vous déteste déjà.

Par ailleurs, je vais vous montrer que deux scènes de Tatie Danielle pour vous donner un aperçu (en donner plus serait un crime, je vous laisse juger.)





Vous ne verrez plus vos proches sous le même angle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Falcone
Famille Falcone
Famille Falcone
avatar

Messages : 484
Dollars : 1053
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Manoir Falcone ou Industries Mario Importations.

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Jeu 22 Sep - 2:27

Bon ces deux derniers jours, ça a été riche en films (enfin 1 film par jour). je vais commencer par celui que j'ai vu aujourd'hui et dont je suis tombé par hasard en matant des trailers sur Dailymotion.


C'est un film allemand sorti en 2004 et réalisé par Mathias Dinter et qui est assez originale sur 1 point: un mélange de deux types de films, les films à la Américan Pie (preuve en est avec la couverture) et le thème des films d'horreur.

L'histoire c'est quoi ?
C'est très simple, on a 3 mecs qui sont des Loosers: 1 qui est intello et qui est bouc-émissaire, 1 qui est en érection matinale tous les matins et 1 qui passe son temps à fumer et à boire. Celui qui a l’érection matinale tous les matins décide de suivre sa voisine qui est devenue une Gothique pour savoir sur un philtre d'amour car il voudrait séduire la plus belle fille du lycée qui est une blonde ne pensant qu'à sortir qu'avec des winners et qui ont du fric.
Le rituel va se passer dans un cimetière et les gothiques présents vont faire un rituel-test, car ensuite, ils veulent ressusciter Kurt Cobain....bref pour revenir à nos trois lossers, le rituel ne marche pas et reçoivent des cendres du mort dans la figure. Ils repartent en bagnoles et ont un accident de voiture.
Lorsqu'ils se réveillent, ils se retrouvent à la Morgue et c'est à partir de là que leurs vies vont changer: ils sont plus forts, ne ressentent plus la douleur et (bizarrement) sont plus séduisants. Au début, ils ne pensent pas être morts mais il suffit de voir un essuie-glace planté dans le ventre de l'un d'entre eux pour finalement se rendre compte qu'ils sont réellement des zombies, ce qui amène à la conséquence suivante qui sera de taille: ils entrent en décomposition et leur caractères changent petit à petit....

Suite à cela ils vont tenter de revenir en arrière en redevenant humain....

Que penser de ce film ?
Personnellement, bien que l'ont ait des références aux Américan Pie (les jeunes, le sexe, la party dans une maison, un des persos amoureux d'une fille trop belle pour lui....), on a des séquences assez rigolotes avec le caractère des persos et le fait qu'ils sont des zombies qui nous sont rappelés par quelques séquences comme l'un d'entre eux qui a la mâchoire débloquée ou bien sa tête retournée à 180° en dehors de cette passion pour la viande crue et le sang.
Y a même une séquence où un des persos perd une couille (au sens propre du terme), on la voit se défiler et le personnage qui l'a perdu, tenter de la reprendre, idem pour une réplique qui m'a bien fait rire:

La Gothique: "T'as la tête d'un type qui aurait perdu une de ses couilles"

Le mec: "Quoi ? encore ? oh putain c'est pas vrai...."

Bref, un mélange de sexe (recoller le pénis et couilles par des agrafes), de zombies et d'humour bien digne de Teen-Movie.
Un film qui n'est pas mauvais et qui mérite d'être vu lors d'une soirée avec quelques potes pour bien rigoler au sujet des Zombies.



Passons au 2e film que j'ai pu regardé hier matin sur Canal+ (en attendant une mission d'Intérim funéraire), il s'agit de Dragons:


C'est un film réalisé par DreamWorks et qui est sorti en 2010.

L'histoire c'est quoi ?
Dans un village viking, il existe un sport national: tuer des dragons et pour cela, il en existe plusieurs sortes et les habitants du village en sont habitués.
Harold est le fils du chef des Vikings et ne semble pas avoir la carrure que son père pour tuer des dragons. Il est amoureux d'une fille qui, elle, est la plus douée des jeunes pour pouvoir chasser le dragon.
Harold, le perso principal, ressemble plus à un inventeur qu'à un chasseur. Un soir, le village est attaqué et il existe un dragon qui n'a jamais été répertorié: la furie nocturne. Harold utilise une catapulte et tire dans le noir complet, il entend un cri et est persuadé qu'il l'a touché. Suite à cela, il décide de mener son enquête pour prouver ses dires et trouve la furie nocturne qui n'a jamais été répertoriée.
Il tente de s'entendre avec le dragon en soignant sa blessure après l'avoir libéré avant et au fil du temps, le dragon lui accorde petit à petit une confiance. S'ensuivra une belle amitié et le fait que les autres devront revoir leurs points de vues concernant les dragons.

Que penser de ce film ?
Quand c'est Dreamworks, faut pas s'attendre à de la merde bien au contraire, niveau animation, ils sont assez doués. Seulement, c'est l'histoire qui se révèle être destinés aux plus jeunes (comme pour la plupart). Le film est assez plaisant à voir et nous permet un bon divertissement avec un contexte vikings vs Dragons.
Le film a été adapté du bouquin pour enfants "Comment dresser votre Dragon" de Cressida Cowell sorti en 2005 et des suites sur les aventures du personnage d'Harold sont prévues au cinéma.

Un bon divertissement sans aucun doute mais destinés aux plus jeunes à l'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harvey Dent\Two-Face
Admin
avatar

Messages : 306
Dollars : 500
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 28

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   Jeu 30 Aoû - 9:52

Allez, je réveille un peu votre curiosité du septième art (ou tout du moins je vais essayer).

Parfois dans la vie on croise des gens avec des DVD et des films un peu étranges, une sorte d'Ôde à l'élitisme, ils sont là mais 95% du temps ses possesseurs ne l'ont pas regardé (ça ira si si!), eh bien Mulholland Drive fait partie de ces films.


Pour ceux qui ne connaissent pas, Mulholland Drive est un film de David Lynch, le réalisateur de "Dune" et "Sailor et Lula" entre autres, son œuvre est considérée dans la catégorie des films d'auteurs (définition de wikipédia: Le cinéma d'auteur est une expression utilisée pour qualifier des films qui sont le reflet de la personnalité artistique de leur réalisateur. Il s'agit cependant d'une notion subjective dont il n'existe pas de définition rigoureuse. Le cinéma d'auteur est fréquemment assimilé au cinéma d'« art et d'essai ») et a pour principal crédo le développement d'un mélange entre onirisme et réalité, c'était déjà présent dans "Sailor et Lula" mais dans Mulholland Drive il s'est fait franchement plaisir Razz.

Pour vous résumer un peu le film, voici le synopsis issu de la page française de Wikipedia sur le film:

Victime d’un accident de voiture, une mystérieuse femme, amnésique et blessée, erre sur la sinueuse route de Mulholland Drive. Elle se réfugie dans la première maison qu'elle trouve, l'appartement de la tante de Betty Elms, apprentie comédienne fraîchement débarquée de province et venue conquérir Hollywood. Intriguée par cette inconnue qui se fait appeler Rita, Betty, en tentant de l'aider à retrouver la mémoire, découvre dans son sac des liasses de dollars et une clef bleue. De plus en plus complices et devenues amantes, les deux jeunes femmes mènent l'enquête pour retrouver l'identité de Rita. Entre conscience et inconscience, jusqu'au moment où, la clef bleue ayant trouvé sa serrure, l'histoire se renverse.

Vu comme ça on se dit mouais, ça m'a pas l'air super original, une amnésique qui recherche son identité, ça c'est déjà vu et ça se verra encore longtemps, mais ce qui fait la gloire de ce film c'est à la fois son esthétique, sa bande sonore, comme de coutume (chez Lynch je vous met au défi de trouver un film qui a une bande-son dégueulasse) et surtout, surtout, son montage, son découpage. Si vous avez vu Memento et vous êtes dit: "Nolan a fait du bon boulot et c'est un bon exercice de style", regardez Mulhlland Drive et vous verrez que Nolan a fait un truc relativement basique.


Pour parler de ce film, faut parfois expliquer ce que l'on ressent la première fois qu'on le regarde. On met le film, on se laisse porter, on comprend pas exactement ce qui se passe, mais c'est classique, les explications viendront, enfin, c'est ce que l'on se dit. Les actrices principales sont franchement agréables à regarder (ben oui quoi) et on arrive à rire à certains moment parce qu'il y a des situations cocasses franchement drôles. On suit les mésaventures des deux jeunes femmes, puis du réalisateur qui voit sa vie se désagréger. Première coupure sur une histoire dans un café. Okay, jusque là on a les pièces, enfin, on le suppose, pour résoudre le Puzzle, reste plus qu'à les imbriquer. On ne voit pas le temps passer, et là...d'un coup...une sorte de noir, les choses changent, les personnages changent de nom, de fonction, on semble être reparti dans le passé, les évènements se ressemblent un peu mais sont légèrement différent, on cherche à faire coller ce que l'on a vu avec ce que l'on voit et dès que l'on pense être totalement perdu, le générique de fin arrive. Et pourtant, à la fin j'ai malgré tout sorti: "C'était franchement bien, mais j'ai rien compris".


Au final, l'histoire n'est pas compliquée, mais elle est magistralement mise en scène, ce qui aurait pu être un film lamentable (parce que le film conducteur est pas super-original) est une petite pépite grâce à une très bonne construction et la patte de David Lynch qui, même si on peut regretter certaines de ses créations, a un travail très intéressant sur ses films. Je prend pour exemple Dune, son échec commercial, je l'apprécie beaucoup de par sa souplesse à jongler entre rêve et réalité et son esthétique. Eh bien Mulholland Drive est un film que je recommande, déjà, je crois que c'est le préféré du réalisateur, il s'est vraiment fait plaisir dessus et ça se sent.

Mes conseils, regardez-le une première fois sans rien lire d'explicatif à son sujet (qui dévoile l'intrigue et ce que le réalisateur a voulu faire) pour profiter une première fois du film et après, regardez-le à la rigueur après avoir lu quelques articles à son sujet, ça vous permettra de mettre un autre sens à ce que vous avez vu.

Bref, un film à voir, le meilleur David Lynch que j'ai vu (bon, j'en ai vu que trois je le confesse Razz) mais qui reste un très belle expérience dans mon palmarès septième art.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cinéma, parlons-en...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cinéma, parlons-en...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Allons au cinéma ce soir...
» Les couples célèbres du cinéma
» Le printemps du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Reborn RPG :: Hors-Jeu :: L'actu ciné & dvd-
Sauter vers: