Batman Reborn RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier
Si toutefois vous avez des questions à poser sur quoique ce soit concernant le forum, les invités peuvent les poser ici: Partie des Invités

Partagez | 
 

 "Anything you say Mr. J"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harley Quinn

avatar

Messages : 135
Dollars : 150
Date d'inscription : 04/07/2010

MessageSujet: "Anything you say Mr. J"   Dim 4 Juil - 12:48

Questions Hors-Jeu :

Comment avez-vous connu le forum ? Un ami m'a passé l'adresse =)

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Parce que je suis une inconditionnelle du Joker et donc par extension, d'Harley Quinn. Ce sont mes deux personnages préférés de l’univers de DC (les deux premiers d’un très longue liste que je ne citerais pas ici…)

Connaissez-vous bien votre personnage ? Sur le bout des ongles!

Avez-vous lu le background du forum ? Oui cap’tain

Avez-vous lu le règlement ? Yep!



Nom du personnage : Harleen Quinzel

Alias : Harley Quinn

Citation : "My name's Harleen Quinzel, but call me Harley, everybody does."

Faction : Criminelle en free-lance bien qu’aux bottes de son Puddin’

Tranche d'âge : Adulte

Apparence : La jeune Harleen, bien que de petite taille (environ 1m50 dirons-nous en tant qu’approximation), a toujours été considérée par la gente masculine comme une belle femme. Blonde (mais l’est-elle seulement vraiment ?) aux yeux bleus rieurs et pétillants, elle possède aussi la silhouette d’un corps qui n’a pas oublié les entrainement de gymnastique intensifs, quand bien même ils remonteraient à plusieurs années. En tant que jeune psychologue nouvellement arrivée à Arkham, elle arbore tout d’abord un style vestimentaire sobre, presque étriqué, qui, à défaut de la vieillir, fait d’elle une petite femme sans âge. Ses cheveux sont coiffés en un chignon serré, ses grands yeux bleus cachés derrière de fine lunettes rectangulaire, et sous la traditionnelle blouse blanche des médecins d’Arkham elle porte rarement autre chose qu’un chemisier et une jupe cintrée. Cet « accoutrement » a peut-être pour but de faire oublier son jeune âge à ses collègues et à être prise au sérieux par ceux qui pourraient douter de ses qualifications…
Après sa rencontre avec le Joker, Harleen (qui prendra le nom d’Harley Quinn pour plaire a son cher et tendre) laissera un peu de folie s’immiscer dans son apparence (et c’est un euphémisme). En plus de privilégier les trois couleurs rouge, noir et blanc dans ses vêtements, avec lesquels elle fera des associations quelque peu excentriques parfois, elle se coiffera de deux couettes, surement pour rappeler le célèbre bonnet a clochette d’Arlequin à qui elle a emprunté le nom et se barbouillera le visage de maquillage, plus par volonté de plaire à son Mr. J. que de masquer son identité. Dans un soucis de fidélité au personnage dont elle porte le surnom, on retrouvera souvent des allusions aux carreaux dans tout ce qu’elle portera, ainsi que quelques clochettes qu’elle aimera à faire tinter à la moindre occasion.

Apparence identité secrète : Lorsque Harley est en tenue de « travail » elle arbore un justaucorps moulant épousant parfaitement ses formes et ayant fait rêver plus d’un homme. Ses trois couleurs fétiches sont le noir le rouge et le blanc et sont dispatchés à certains endroits stratégiques quelques losanges rappelant le costume d’origine d’Arlequin. Elle porte bien évidemment un loup plus par esthétisme que pour dissimuler une identité déjà connue de tous. Et que serait Harley Quinn sans son célèbre bonnet à pompons qui à participé à sa renommée à travers toute la ville.

Personalité : Harleen Quinzel est une jeune femme discrète et polie. Très professionnelle, elle est sérieuse et appliquée dans ce qu’elle entreprend. Très intuitive et douée pour son métier, elle réussi a cerner rapidement ses patients… ainsi que ceux qui l’entoure qu’elle ne se gène pas « d’analyser » à leur dépend, c’est presque un réflexe, mais cela dans la plus grande discrétion. Calme et rangée, elle prend beaucoup de recul par rapport au Batman et à son combat idéologique contre la pègre. Mais il faut dire pour sa défense que ce genre d’activités particulières (voler de toit en toit pour traquer « the bad guys ») en mettrait plus d’un mal-à-l’aise, et en tant que psychologue, elle ne peut s’empêcher de se poser quelques questions sur le personnage.
Il n’y a pas vraiment grand-chose a dire sur Harleen, a part que c’est une jeune femme bien comme il faut, rien de bien intéressant. En réalité Harleen est une jeune femme que l’on pourrait presque qualifier d’ennuyeuse.
On peut pourtant déduire qu’elle devait réprimer certaines pulsions au fond d’elle puisque Harley Quinn n’a rien a voir avec Harleen Quinzel…
Tout le monde sait que Harleen tombera dans la folie après avoir côtoyé trop longtemps le Joker. Maintenant, de là à savoir avec exactitude pourquoi…
Harley ne pense qu’a s’amuser, peu importe ce que l’on dit d’elle, pense d’elle, elle prends la vie comme un jeu, avec spontanéité. A cause de cela elle est totalement imprévisible, il est presque impossible de prévoir ses actes, et donc d’avoir un quelconque moyen de pression dur elle… sauf bien sûr, Mr. J. et tout ce qui le concerne. Lui sait très bien la manipuler, il est d’ailleurs passé maitre en la matière.
Beaucoup voient Harley comme une jeune femme naïve et un peu bête. Ben qu’elle donne tout d’abord l’impression que tout est beau et rose dans le meilleur des monde (elle semble amie avec tout le monde et n’importe qui et n’a même rien contre Batman si ce n’est qu’il ai un peu trop souvent tendance a malmener son « fiancé »), elle sait aussi se montrer redoutable quand elle veut se donner la peine (ce qui arrive généralement après une dispute avec le Joker). Harley n’est pas idiote loin de là (elle n’a pas fait de brillantes études pour rien) mais elle joue l’idiote, car il faut bien l’avouer, c’est beaucoup plus amusant de faire ce qu’on a envie quand on en a envie plutôt que de toujours respecter la loi et les convenances.
En ce qui concerne le Joker, c’est bien simple, tout tourne autour de lui. Tout ce qu’elle fait est en rapport avec lui. Elle obéît a (presque) tous ses ordres. Elle sait bien, au fond, qu’elle se fait totalement manipuler mais elle n’en est pas moins folle amoureuse et n’échangerait sa place pour rien au monde.
Bien que Harley soit obligée d’être assez polyvalente selon les désirs de son bien aimé Joker, il est néanmoins clair pour tout le monde que la jeune femme préfère encore faire mal à distance, que de risquer sa peau (et son beau visage) pour le faire. Elle est moins a l’aise en combat rapproché même si ce n’est pas se détail qui va l’empêcher de sauter sauvagement sur son adversaire, s’il le faut. Elle préfère encore un bon coup de revolver bien placé, c’est plus propre, plus rapide et moins dangereux…pour elle. Mais il est vrai aussi que l’ex-médecin aime énormément taper, elle s’aide pour cela de marteaux de différentes tailles (qu'elle collectionne), plus ou moins farfelus selon son humeur, mais plus le manche est long, mieux c’est, cela signifie qu’elle aura moins à se coller au futur blessé.
Harley aime a faire dans l'exagération, quitte a avoir un flingue, autant que ce soit le plus gros de tous... Elle aime tout ce qui fait du bruit, qui explose, qui tape, bref, tout ce qui lui offre un bon spectacle. Bien sûr, Harley utilise tout ce que le Joker lui demande d'utiliser et boude ce a quoi il refuse qu'elle touche.
Mais dans l'ensemble, Harley n'est pas très regardante sur les armes qu'elle utilise et se sert de tout et n'importe quoi. Il est vrai cependant qu'on l'associe souvent à un gros révolver et à un marteau tout aussi démesuré.

Profession : Ex-psychiatre, à présent criminelle à temps plein.

Capacités : Harley était autrefois une excellente gymnaste et n'a rien perdu de ses talents acrobatiques. En plus de sa condition physique des plus flexible, Harley est également immunisée contre certains gaz et toxines (dont les gaz-hilarants de son cher et tendre) depuis que sa meilleure amie Poison Ivy l’a soignée après une dispute plus violente que les autres avec son mentor.

Histoire du personnage : La vie de Harleen Quinzel n’a rien de bien intéressant… et c’est peut-être cela qui l’a d’ailleurs mené droit dans l’asile d’Arkham, qui sait ? La jeune Harleen a eut la vie de n’importe quelle petite fille Américaine. Un peu plus stricte ? Des parents plus a cheval sur certains principes ? Quelque chose l’a peut-être fait s’ennuyer un peu plus que la moyenne, mais rien de vraiment marquant. N’importe quel proche de sa famille pourrait témoigner de la bonne éducation que lui donnèrent ses parents. Quoi qu’il en soit Harleen parle peu de son passé, en réalité elle n’en parle jamais. On ne peut que supposer. La jeune blonde devait être consciencieuse et travailleuse vu son brillant début de carrière. On peut d’ailleurs se demander si choisir la voie quelque peu inhabituelle de la psychiatrie n’était pas déjà un moyen d’échapper au train-train quotidien de sa vie sans relief ni piquant, inconsciemment elle cherchait déjà « autre chose » qu’une vie simple et bien rangée.
Harleen était la meilleur dans son domaine, la psychologie la passionnait réellement et elle y mettait tout son cœur. Réussir a démêler les nœuds des esprits tordus du commun des mortels l’enivrait, lui donnait de temps à autre un sentiment jouissif de puissance dont elle avait parfois honte…Parfois…
Ses études se révélèrent être brillantes, elle s’en sortit haut la main, elle termina même dans les premiers de sa promotion.
Ses années étudiantes achevées, elle aurait pu assister un célèbre psychologue en vogue, ou même ouvrir son propre cabinet mais a l’étonnement général elle choisi de postuler à Arkham et uniquement Arkham. Elle y fut bien entendu accueillit à bras ouverts, on manquait sérieusement de psychiatres sains d’esprit ces derniers temps.
Harleen Quinzel ne lésinait pas au travail, elle s’attira vite les éloge du directeur et les jalousies des autres médecins, mais cela lui importait peu, tout ce qu’elle demandait c’était de pouvoir soigner (enfin les soignait-on vraiment ?) ses patients. Elle restait plutôt discrète et peu bavarde, et finalement au bout d’un an, elle ne s’était pas vraiment liée à ses collègues, elle n’avait même pas vraiment cherché à le faire, se contentant du minimum syndical et des politesses d’usage.
Parallèlement elle suivait le cas du Joker avec une extrême attention. Elle était littéralement fascinée par cet homme étrange, rassemblant tout ce qu’elle pu trouver sur lui, ce qui se révéla être bien peu.Il n’y avait plus qu’à attendre que Batman lui mette la main dessus et l’envoie (une nouvelle fois) à l’asile.Chose qui arriva bien vite. Dès l’arrivée du psychopathe dans les rangs des fous d’Arkham, Harleen prit bien soin de se faire remarquer en défiant les règles de sécurité et en s’approchant un peu trop près de la cellule du célèbre clown e Gotham. Tactique qui sembla porter ses fruits puisqu’elle retrouva quelques instants plus tard lorsqu'elle pénétra dans son bureau un rose accompagnée d’un petit mot et signé : « Mr.J ». C’est en se convaincant que c’était uniquement le cas médical qui l’intéressait (elle refusait d’admettre le mot « obsession » dans son esprit) qu’elle alla elle-même demander au directeur d’Arkham de lui confier personnellement le cas du Joker. Il était clair que si elle arrivait a soigner le Joker, sa réputation état toute faite à elle, et à l’établissement. Ce fût son argument principal lors de son entretient avec le directeur.
Sa demande ne fut pas étudiée très longtemps, elle obtint vite la permission du responsable de l’asile, rares étaient les médecins qui n’avaient pas peur d’approcher ce fou au visage décoloré, ce psychopathe au sourire permanent gravé sur les joues comme un masque de théâtre. Harleen elle-même était terrifiée, mais aussi horriblement excitée en son fort intérieur, mais le masque de la profession rendait cependant son attitude impassible.

La suite de l’histoire de la jeune femme pourrait être risible tant elle est ironique. Loin de soigner le psychopathe renommé, c’est au contraire lui qui réussi presque sans mal à la rendre folle (et folle de lui), plus qu’il n’aurait pensé pouvoir y parvenir. Car Harleen n’était à la base qu’un plan plus ou moins astucieux pour s’échapper de l’asile. Le Joker ne se doutait pas que la psychiatre se prendrait tellement au jeu, qu’il ne s’en débarrasserait plus (ou presque) par la suite. Il est d’ailleurs étonnant que la demoiselle, répondant à présent au doux nom de Harley Quinn (surnom rendant hommage au fou des pièces de théâtre européennes) donné par sa famille autrefois, et réactualisé par son clown préféré, ne soit pas décédée sous les coups et les blessures (ou quelqu’autre moyen que ce soit imaginé par le grand homme au cheveux verts). A croire que le Joker, malgré sa folie, a conscience qu’il ne trouvera nulle part ailleurs un homme (ou une femme) de main aussi fidèle que ne l’est la pétillante demoiselle. La jeune femme s’aveugle à croire que cet attachement est dû à l’amour que le Joker lui porte, malgré les coups, une défenestration notable de quelques étages et les longues périodes de séparation (ils sont rarement enfermés à Arkham en même temps, et même quand c’est le cas, il est rare que le Joker s’embarrasse de sa présence lors de ses évasions) et elle n’en démord pas, ce qui la fait toujours revenir vers lui malgré leurs nombreuses et dangereuses disputes. Bien que beaucoup la prennent pour une blonde écervelée, Harley a eut l’intelligence d’avoir su se rendre indispensable au célèbre clown de Gotham (ne serait-ce que pour lui repasser ses chaussettes).
Elle réussi également à convaincre le Joker de garder deux hyènes, idée qu'il trouva dans un premier temps assez judicieuse (après tout elles seraient très utiles pour mordre dans le lard des quelques justiciers volant qui s'approcheraient de trop près) mais qu'il regretta ensuite en s'apercevant que les deux bêtes avaient adopté leur nouvelle maman plus qu'il ne l'aurait fallut et ne vivaient pas la même symbiose avec leur "papa". Il ne faisait pas très bon vivre dans les alentours lorsque Harley s'éloignait trop longtemps de ses babies.
Harley ne s’est pas ennuyée avec Gotham comme terrain de jeu, bien au contraire. Elle y a fait les 400 coups, seule, en couple, ou entre amis (et notamment une certaine plante verte dont elle a également réussi à gagné l’affection).Cela lui à bien sûr valu de nombreux déboires avec Batman et le reste de la Bat-family bien qu’à la base, elle n’ai rien de particulier contre le justicier, si ce n’est qu’il constitue une infranchissable barrière entre elle et son Puddin’ adoré. Elle connais d’ailleurs l’identité du premier Batman (lors d’une exclamation assez déplacée d’une des nombreuses petites amies de ce dernier) mais elle n’a pas jugé bon de le répéter à qui que ce soit, probablement parce qu’elle n’y pensait même pas, ou encore peut-être parce qu’au fond elle semble quand même éprouver une sorte d’affection envers le justicier avec qui elle n’hésitait pas à flirter de temps à autres.

Commentaire : Nope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brown [hrp]
Membre non-joueur


Messages : 937
Dollars : 310
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   Lun 5 Juil - 5:25

Belle fiche du personnage, je dois avouer. Smile
Validée.

Bienvenue sur Reborn. Bon jeu. Wink

Pour la faction, faudra que je voie avec Bruce Wayne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hush01 (désactivé)



Messages : 272
Dollars : 304
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   Lun 5 Juil - 8:56

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benthomas.over-blog.com/#
Mario Falcone
Famille Falcone
Famille Falcone
avatar

Messages : 484
Dollars : 1053
Date d'inscription : 07/06/2010
Localisation : Manoir Falcone ou Industries Mario Importations.

Feuille de Personnage
Tranche d'âge: Adulte

MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   Lun 5 Juil - 10:04

Bienvenue la folle. Te trouve pas sur mes territoires qui appartient à ma famille de plein droit sinon je t'empale. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harley Quinn

avatar

Messages : 135
Dollars : 150
Date d'inscription : 04/07/2010

MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   Lun 5 Juil - 18:41

Un peu de politesse je vous prie cher Falcone. Je vous signal tout de même que votre père était un des premier à se rincer l'oeil dès que j'apparaissais dans ses parages u_u

Merci beaucoup aux autres.

C'est vrai que je ne savais pas trop quoi mettre pour la faction du coup j'ai un peu improvisé >.>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   Lun 5 Juil - 22:00

Bon! Comme je me suis inscrit juste avant toi, le protocole voudrait que ce soit moi qui te souhaite la bienvenue, même si tu as terminer ta fiche bien avant moi (Tiens! On n'a plus la flemme du coup?>_>) donc...
Welcome Harley! \o/

Tu emperleras qui, l'italien? Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Anything you say Mr. J"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Anything you say Mr. J"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Reborn RPG :: Avant de jouer :: Personnages :: Personnages validés-
Sauter vers: